Lean & Six Sigma

L’informatique est la fonction de l’entreprise qui a été à ce jour la moins transformée par les approches de la qualité issues du « modèle japonais » dont Toyota est le pionnier. Une exception notable porte cependant sur le succès du « développement agile ».

S’agissant du système d’information, en occident les démarches Lean Six Sigma ont trop souvent été motivées par la réduction des effectifs. Certaines entreprises l’ont obtenu au prix de décisions brutales qui ont été préjudiciable aux opérations, en particulier dans l’univers de l’exploitation informatique.

Or, les spécificités et le caractère stratégique du SI donnent peu de prise à des transpositions simplistes de cette pratique qualité Lean conçue pour l’industrie. Les objets informatiques traités sont peu visibles et très nombreux ; les systèmes individuels (bases de données, serveurs, routage) sont très sophistiqués et leur performance résulte déjà d’analyses statistiques poussées mais déconnectées de l’environnement global.

Les dirigeants de Elée développent depuis 5 ans une R&D exigeante pour appliquer à l’infrastructure de production des méthodes adaptées.

Ce travail nous a permis de produire des outils qui s’inscrivent parfaitement dans les démarches Lean Six Sigma plus globales à l’œuvre dans de nombreuses entreprises. Après un passage des acteurs projets sur le terrain, nous recherchons une réduction des taux de défauts, des temps de transfert et des encours. In fine, cette démarche génère une maîtrise supérieure des objets et des processus, un accroissement de la compétence de tous avec une réduction des coûts.

Nous aidons nos clients à :

  • définir les défis opérationnels du SI dans le langage de la qualité totale,
  • structurer l’effort technique en priorités et challenges concrets et progressifs,
  • susciter l’adhésion et l’émulation des équipes,
  • réduire, voire éliminer le niveau d’abstraction et le coût des approches ISO, ITIL et CMMi,
  • mener des projets ou des programmes spécifiques,
  • mobiliser la boite à outils et les codes de l’école japonaise « Total Quality ».

En retour nos clients bénéficient :

  • d’une élévation de la qualité des services informatiques,
  • d’une diminution du time-to-market,
  • d’une réduction des coûts,
  • d’une augmentation de la compétence des acteurs.