comprendre le « Copy Data Management » ACTIFIO, avec Elée

Partager sur Facebook
Partager sur Scoopit!

La valeur ajoutée fondamentale d’ACTIFIO est de construire une architecture radicalement simplifiée de « Copy Data Management ». Et je vais vous expliquer comment et pourquoi dans ce billet et via l’animation associée.

Dans une structure informatique on a différents périmètres de données de production : Serveurs Exchange, applications métiers plus ou moins critiques, serveur SharePoint, base de données SAP, etc…

Si on prend un cas appliqué d’une informatique avec 1 To de données et applications de production pour la simplicité de notre explication… en réalité, les grandes entreprises et administrations ont des volumes de stockage de production qui se chiffrent en centaines de téra-octets, voire en péta-octets de données !

Donc, pour différentes raisons que vous connaissez bien, on va faire des copies de ces données de production :

  • 1 copie de 1 To pour les développements et tests applicatifs,
  • 1 copie de 1 To pour les analyses statistiques et le business intelligence,
  • N x copies de 1 To – présentement 5 fois 1 T0 = 5 To – pour le back-up,
  • copie de 1 To pour le plan de reprise d’activité (PRA)

Partant de 1 To de données d’exploitation, présentement on se retrouve à gérer un total de  9 To de données. Et cette estimation est minimaliste car elle ne prend pas en compte la somme des fichiers stockés de-ci de-là au gré de besoins ponctuels qui peuvent – in fine – peser lourd.

Dans une étude faite par IDC, il s’avère que près de 75% du stockage est consommé par les copies de données.

Conjointement avec IDC, Actifio a fait des recherches pour comprendre le problème de copies de données en profondeur. Et l’étude IDC révèle que les entreprises dépensaient environ 44 milliards de $, en 2013, pour la copie de données.

les entreprises dépensaient environ 44 milliards de $, en 2013, pour la copie de données

Actifio était l’une des premières entreprises à développer le marché du « Management de copies de données ».

Dave Russell, analyste au Gartner Group, a écrit : « Les entreprises conservent 30 à 40 copies de leurs fichiers de données, et la gestion de ces différentes copies est coûteuse et compliquée. La raison pour laquelle elles le font, est que les données sont utilisées à différentes fins :

  • sauvegardes pour récupération des données suite à un accident immobilier,
  • développement et essais de nouvelles applications,
  • analyse marketing des données pour trouver de nouvelles idées business.

En réponse à cette problématique, Actifio a introduits le « Copy Data Management » (CDM) – méthode qui consiste à faire une « copie en or » de référence (golden copy) et la rendre accessible aux différents usages évoqués précédemment, sans avoir à stocker une copie distincte pour chaque utilisation ».

Notez que les coûts « disques durs » de stockage, dans cette problématique du « Copy Data Management », ne sont que la partie visible de l’iceberg.

Mais faisons la liste des différentes pièces du « puzzle budgétaire » de cette problématique des multiples « copies de données ».

  • 1ère pièce : le matériel : disques, infrastructure d’équipements connexes comme les contrôleurs, le câblage et la climatisation pour ne citer que les principaux,
  • 2e pièce : Les logiciels de gestion de stockage, back-up et de plan de reprise d’activité (PRA),
  • 3e pièce : Les jours/hommes pour l’exploitation de l’ensemble de ces moyens techniques,
  • la 4e pièce de ce puzzle budgétaire est que la complexité de cette « usine » impacte les capacités de réactivité du service informatique (SI), tant pour ce qui concerne l’exploitation, que pour ce qui est du développement des applications métiers.
Plutôt que de devoir supporter les coûts et contraintes techniques d’une infrastructure compliquée, n‘hésitez pas à nous consulter pour que nous analysions les points faibles de votre « gestion des copies de données », car cette problématique est un métier, présentement c’est le métier d’Elée.

Autrement dit, l’analyse des coûts – directs et indirects – de gestion de vos copies de données est le préalable à toute solution d’optimisation de votre « Copy Data Management ». Ceci pour que vous puissiez faire, d’une part, des économies substantielles et, d’autre part, faire que le SI soit source d’avantages concurrentiels pour votre entreprise ou votre administration, en vous donnant une forte capacité d’adaptabilité et de réactivité, via un « Copy Data Management » efficient.

Bref : faites que l’argument ACTIFIO « radicalement simple » soit, avec Elée, la force de votre Système d’Information

Ce n’est pas sans raisons que les acteurs majeurs de l’informatique et du numérique utilisent ACTIFIO

Partager sur Facebook
Partager sur Scoopit!

Ces articles peuvent vous intéresser